Les nuits bleues de l’indépendance

Au plus fort du mouvement patriotique à la fin des années 70, la Guadeloupe a connu
une poussée de fièvre indépendantiste. Entre 1980 et 1987, les gouvernements français
de droite et de gauche vont être confrontés à une lutte armée orchestrée par le GLA
(Groupe de Libération Armée de la Guadeloupe) puis par l’ARC (Alliance Révolutionnaire
Caraïbe). Des militants indépendantistes qui vont perpétrer une centaine d’attentats
à l’explosif principalement sur le territoire de la Guadeloupe mais aussi en Martinique,
en Guyane et dans l’Hexagone. On dénombre une dizaine de morts liés directement
ou indirectement à ces actions révolutionnaires. A la tête de cette organisation patriotique,
Luc REINETTE, militant indépendantiste, ancien cadre à la société HLM de la Guadeloupe.

Autres films et court-métrages